Journalisme augmenté (ou pas)

OWNI est site web de journalisme augmenté. Sous-entendu «à la mode» grâce à un mélange plus ou moins réussi de visualisation de données et fuites provenant de Wikileaks. Mais ce vernis de belles photos en Creative Commons propulsé par un CMS esthétiquement agréable ne rend pas les articles plus pertinents pour autant. Par exemple cet article sur Monsanto orienté anti-OGM sans être augmenté d’aucune réflexion. Article qui ne cite pas le nom du spécialiste interviewé et gobe ses propos sans les analyser.

Un spécialiste du sujet estime que les ministères sont là surtout pour “favoriser les lobbies et les grosses boîtes. Pour poser le moratoire du MON 810 il aurait suffi de financer des études pour prouver que ça se diffuse partout y compris dans le miel.”

«Ça» se diffuse. Oui, mais encore . «Ça» qu’est ce que c’est ? D’ailleurs, comment croire que les ministères favorisent les «grosses boîtes» alors qu’en réalité, de BASF à Limagrain, elles fuient toutes le continent européen. Les lobbies anti-OGM peuvent être fiers de leur efficacité. L’auteur de l’article a manqué un sacré scoop ! L’étiquetage conclut l’article et là aussi on évite d’augmenter l’argumentation avec des analyses intéressantes.

Que les inquiets se rassurent, les produits alimentaires ont eu droit à leur propre décret qui entrera en vigueur au premier juillet, définissant la mention “sans OGM”. Au seuil maximum de 0,1% d’OGM pour avoir droit à l’étiquette au fort pouvoir marketing : “sans OGM”.

Pourtant les enjeux éthiques de l’étiquetage mériteraient une analyse , voici quelques pistes:

  • Ce n’est pas parce que les gens réclament un étiquetage qu’ils ont raison;
  • Une telle mesure doit être basée sur des preuves scientifiques et pour le moment risque pour la santé est nul;
  • Un tel étiquetage obligatoire stigmatise injustement la technologie OGM et profite indirectement au bio (dont les effets bénéfiques tardent à être démontrés);
  • Le coût de cette mesure n’a pas a être répercuté sur tous les consommateurs;
  • Personne ne force le consommateur de manger des OGM car des labels bio existent.

Une réflexion au sujet de « Journalisme augmenté (ou pas) »

  1. Ping : Journalisme aérien | Bob le silencieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s